J'ai des questions

Comment peut-on espérer que les citoyens ne fassent pas ce geste ? Si on leur montre pas l'exemple :

Pourquoi avoir laissé entendre que les gens pouvaient enlever leur masque dès qu'ielles étaient assis·e·s à une table d'un bar / restaurant quand par ailleurs on les obligeait à les porter en extérieur ? Pourquoi ne pas avoir dit de garder le masque le plus longtemps sur le bout du nez tout le temps qu'on n'a pas un besoin effectif de boire / manger ?

Pourquoi ne pas avoir imposé le télétravail là où c'était réellement possible ?

Pourquoi les retards entre le test et la disponibilité du résultat du test n'a pas aboutit à une décision de calmer le jeu plus tôt ? Quel impact a un tel retard pour joindre rapidement les cas contacts et donc éviter de se retrouver derrière la chaine infectieuse en terme de suivi ?

Pourquoi on a la même sale impression qu'on navigue à vue tout comme à la première vague : qu'on attend d'avoir la tête dans le mur pour espérer l'éviter ? Gouverner c'est prévoir ; c'est pour ça qu'on les paye. Non ?

On nous a dit que dans les entreprises c'était "safe" grace au masque que les loisir et la vie festive étaient un problème. Oui enfin d'après ce tableau de Santé Publique France l'entreprise est quand même le premier lieu où se forment les clusters :

source : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-ce-que-l-on-sait-des-clusters-recenses-par-sante-publique-france_4143891.html

Dans l'histoire faut bien sûr regarder la taille des clusters et la criticité de ceux-ci.

Je découvre aussi - toujours depuis la même source - ça :

source : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-ce-que-l-on-sait-des-clusters-recenses-par-sante-publique-france_4143891.html

Pourquoi ne donne-t-on pas les cours dans des salles d'examens - celles où on a déjà prévu un espacement entre les apprenant·e·s ? Tout en aménageant une ventilation forcée ? Pourquoi ne pas transformer les gymnases à cet usage (avec le même genre d'aménagements) ?

Qu'est-ce qui a été fait pour protéger les français·e·s ? Qu'est-ce qui a été fait pour ne pas se retrouver dans la même situation qu'à la première vague ?

Ma crainte du moment - outre celle de me faire reconfiner la tronche et l'impact qu'aura sûrement ce confinement sur l'économie c'est que je vois bien le nombre de gens qui se sont durement mobilisés à la première vague parce qu'il y avait urgence et que le système tel qu'il est à avoir détricotté l'hopital public et plus largement le service public n'a pas sû nous protéger. Mais je sens aussi une énorme colère une énorme rancoeur face à celles et ceux qui n'ont pas fait leur job. Je ne crois pas à une seconde mobilisation de la même ampleur.

J'ai beaucoup hésité à publier le texte suivant ; écrit lors de la première vague ; mais tant pis ; j'en ai raz le bol :

Confinement : "Hey, pourquoi tu parles pas à table ?

Crédit photo Gerwin Filius "Wave"